Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

C'est ... que

     Le gallicisme c'est … que, s'il appartient surtout à la langue parlée, s'avère très utile pour mettre en relief tel ou tel fait. Ce tour existe sous la forme simple c'est … que mais peut aussi être employé avec les prépositions à ou de, seules ou en composition.

 

     Lorsque c'est … que est utilisé pour indiquer une notion de lieu, il faut se garder de dire c'est là (ici, dans ce pays, etc.) . Ainsi, les présentateurs des bulletins météo devraient dire c'est à Paris qu'il fera le plus chaud et non c'est à Paris où il fera le plus chaud. Malheureusement, il arrive que Paris soit frappé non seulement de canicule mais aussi de mauvaise grammaire …

 

     D'ailleurs, quel que soit le champ notionnel de la phrase, c'est … que est intangible ; on dit bien c'est ainsi que je ferai ce travail et non *c'est ainsi comme je ferai ce travail, ou encore c'est demain qu'il arrive ? et surtout pas *c'est demain quand il arrive ? Ce qui est inacceptable avec comme et quand l'est aussi avec .

 

     Un autre problème concerne c'est de … que et c'est … dont. Notons avant tout qu'il est parfaitement pléonastique d'utiliser une tournure que l'on entend trop souvent, la forme c'est de … dont, vu que de est déjà contenu dans dont : je parle de cette fille donne cette fille dont je parle, lui-même transformable en c'est cette fille dont je parle et surtout pas en c'est de cette fille dont je parle. À vouloir trop bien faire, on fait mal …

 

     Ajoutons à ce sujet que certains grammairiens préfèrent le tour c'est de cette voiture que rêve Léa à c'est cette voiture dont rêve Léa, arguant qu'il convient de maintenir la préposition à côté de son nom. Cela est affaire d'appréciation personnelle car les deux constructions sont toutefois correctes.

 

     Pour conclure, on observera que les remarques sur c'est de … que s'appliquent aussi à c'est à … que : il est bien sûr incorrect de dire c'est à Léo à qui parle Léa ;  on dira simplement c'est à Léo que parle Léa.

 

      Voilà donc comment faire de bons gallicismes.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



03/08/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres