Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

Colleter (se ~) et coltiner (se ~)

     Se colleter et se coltiner ont certes une étymologie commune, le nom collet en l'occurrence, mais cela ne peut justifier la confusion dont ces deux verbes sont souvent frappés.

     Se coltiner a pour sens "exécuter sous la contrainte" et se réfère à une ou des tâches pénibles ; c'est un verbe familier à complément d'objet direct : j'en ai assez de me coltiner les courses ! On se coltine donc une chose mais en aucun cas une personne. Se colleter, pour sa part, qui est suivi de la préposition avec, est un verbe standard signifiant "se battre, lutter", au sens propre comme au sens figuré : on peut se colleter avec un importun ou se colleter avec des contrariétés.

     Il est donc tout à fait fautif de dire ou d'écrire, comme cela se produit fréquemment, que l'on s'est coltiné des tas de difficultés ; on s'est colleté avec elles, ce qui est, parfois, bien assez ennuyeux comme cela.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



10/08/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres