Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

Important et sévère

     L'adjectif sévère a pour sens "dur, exigeant, austère, strict" pour parler d'un humain : un homme sévère, un regard sévère, une tenue vestimentaire sévère. Il peut également qualifier un lieu : un paysage sévère "un paysage aride". Une composition artistique peut aussi être sévère. Un autre sens de sévère est "contraignant" : des mesures économiques sévères. On relève aussi les sens suivants : "qui punit durement" : une condamnation sévère ; "rigoureux" : un froid sévère ; "très grave" : un pronostic sévère.

     Toutefois, l'emploi de sévère dans la locution des dégâts sévères est un anglicisme sémantique critiqué. Mais même s'il est bien implanté dans l'usage moderne, on préférera utiliser l'adjectif important et parler de dégâts importants. Ajoutons que les réserves émises au sujet de sévère dans cet emploi s'appliquent aussi à l'adverbe sévèrement et au nom sévérité lorsqu'ils sont utilisés avec les sens respectifs de "gravement, grièvement" et de "gravité".

     On remarquera que, en plus du syntagme dégâts sévères, l'adjectif sévère est aussi utilisé dans d'autres cas avec le sens de "grave, considérable", toujours sous l'influence de l'anglais severe. Certains essayent de justifier ces emplois en français parce que l'adjectif anglais contemporain a les sens que sévère avait en ancien français, mais cela ne doit pas autoriser l'emploi de sévère avec le sens de "considérable". Le français possède en effet une multitude d'adjectifs bien plus à même de fournir une caractérisation précise : considérable et grave, mais aussi, selon les contextes, difficile, douloureux, dur, élevé, fort, grand, gros, important, intense, lourd, pénible, redoutable, rigoureux; rude, violent, pour ne citer que les principaux. Ainsi, on ne parlera pas de pertes financières sévères mais de lourdes pertes financières. On n'évoquera pas non plus un échec sévère mais un échec cuisant. Il est également abusif de parler d'hivers sévères quand ils sont en réalité rigoureux. Les exemples pourraient être multipliés, et on constate aisément que l'adjectif sévère n'est qu'un fourre-tout sémantique alors que le français offre un choix quasi infini d'adjectifs propres à exprimer toutes les nuances possibles.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg

 

 



19/10/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres