Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

Rencontrer un impondérable

     Il n'aura pas échappé aux observateurs des faits de langue contemporains que l'on rencontre beaucoup, de nos jours ; c'est sûrement la vie moderne qui veut ce brassage continu. On rencontre en effet toutes sortes de choses : des problèmes, des difficultés, surtout des choses désagréables. Bien sûr, on aura deviné que cette utilisation du verbe rencontrer n'est ni plus ni moins qu'un calque de l'anglais to meet.

     Nonobstant, c'est surtout un impondérable qui fait généralement l'objet de cette rencontre indésirable. Certes, le nom impondérable existe depuis longtemps puisque sa première attestation avec le sens de "cause ou événement qui ne peut être ni calculé ni prévu mais dont l'effet peut être déterminant" remonte à 1914 (définition aimablement fournie par le TLFI). Toutefois, ce n'est pas une raison pour affaiblir son sens ni pour lui donner la signification contemporaine de "inconvénient imprévu". On n'abusera donc pas du nom impondérable et on emploiera, selon les cas, inconvénient, contretemps, etc., qui sont de très bon aloi. Même si, bien sûr, rencontrer un impondérable, ça pose son homme, c'est bien plus chic que le plébéien faire face à un inconvénient.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



09/01/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres