Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

S'immoler

     Le verbe simple immoler eut d'abord pour sens "faire périr en sacrifice à une divinité", puis "sacrifier la vie de quelqu'un" et enfin "tuer, massacrer, égorger". Généralement, on utilise immoler à la forme pronominale s'immoler avec le sens de "faire le sacrifice de sa vie". L'acte de s'immoler consiste en effet à mettre fin à ses jours au nom d'une cause, qu'elle soit religieuse, politique ou philosophique. C'est en quelque sorte un suicide motivé. Ainsi peut-on dire cet opposant au régime s'est immolé pour protester contre la dictature. Lorsqu'on attente à ses jours pour des raisons qui ne relèvent pas d'une cause, le verbe courant se suicider doit être employé.

     De nos jours, le verbe s'immoler est quasi exclusivement employé dans la seule locution s'immoler par le feu. Or, il n'est écrit nulle part qu'une immolation doive obligatoirement se faire par le feu. On pourrait tout à fait dire il s'est immolé en se tirant une balle de revolver. De ce fait, et contrairement à ce que l'on pourrait penser, s'immoler par le feu n'est pas un pléonasme. En revanche, la phrase suivante est un pléonasme : il s'est suicidé en s'immolant par le feu. Effectivement, l'idée de suicide est déjà présente dans s'immoler. Et gardons à l'esprit le fait qu'une immolation est motivée par une cause. Donc, dans ce genre de cas, on dira simplement il s'est suicidé par le feu.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



15/02/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres