Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

A vélo mais en train et par la route

Il existe une règle de base qui régit l'utilisation des prépositions suivies du nom d'un moyen de locomotion :

 

–   on utilise en, équivalent sémantique de dans, pour les véhicules ou moyens de transport à l'intérieur desquels on peut entrer : en voiture, en train, en bateau, en avion, en montgolfière, etc. ;

–   on utilise à pour les moyens de transport sur lesquels on se trouve, assis ou debout : à bicyclette, à vélo, à moto, à cheval, à ski(s), etc. ;

–   on utilise par lorsqu'on cite l'objet, naturel ou créé, utilisé pour le déplacement en question : par la route, par le train, par les airs, etc.

 

Cette règle est toutefois malmenée par l'usage, car des expressions comme en vélo sont légion. Si l'on veut parler un bon français, on se gardera d'imiter ces tournures. Remarquons toutefois que l'usage a imposé en luge, en patins, en tandem et en traîneau au mépris de la logique. Vu leur solide implantation dans la langue, il semble illusoire d'espérer un retour à la règle pour ces expressions. Mais, bien sûr, on peut quand même essayer de les utiliser.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



24/07/2015
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres