Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

Faute

     Le nom faute entre dans la composition de quelques expressions dont faute de "à défaut de, par manque de" qui, lorsqu'elle est suivie d'un verbe, exige que ce verbe soit à l'affirmatif : faute d'avoir vérifié l'heure de son rendez-vous, Léo est arrivé en retard. Dire faute de n'avoir vérifié voudrait dire le contraire, et la phrase tout entière serait une absurdité.

     Faute entre aussi dans les syntagmes faute d'attention et faute d'inattention qui, en dépit de leur ressemblance, ne sont pas synonymes. Faute d'attention, sans article, a pour sens "par manque d'attention" : faute d'attention, il est arrivé en retard. En revanche, une faute de, avec article, doit être suivi du nom inattention car la cause de l'erreur est l'inattention : faute d'attention, l'élève a fait une faute d'inattention pendant la dictée. Cette expression avec faute de n'est pas unique : il en existe de nombreuses autres : faute d'argent, faute de temps, faute de mieux, etc.

     Notons que l'on dit c'est ma faute et non c'est de ma faute, qui est une formulation populaire. De même, on doit dire la faute de Léo et non la faute à Léo. Toutefois, lorsque faute est introduit par un article possessif, on doit utiliser à pour reprendre le complément : c'est leur faute, à ces incapables. Remarquons aussi que l'on dit à qui la faute ? Oui, à qui la faute, cette bizarrerie ?

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg

 



07/10/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 132 autres membres