Site de Françoise Nore

Site de Françoise Nore

Occasion ou opportunité ?

     Le nom opportunité désigne ce qui est opportun, pertinent ; il s'agit là d'un sens abstrait : après avoir discuté avec mon agent littéraire, j'ai réfléchi à l'opportunité d'appeler un éditeur.

     Le sens concret d'opportunité "occasion propre, favorable" a été enregistré par l'Académie française dans les différentes éditions de son Dictionnaire, de la première édition de 1694 à la huitième édition de 1935. Toutefois, dans la neuvième édition en cours de rédaction, les Immortels ont inséré la mise en garde suivante : "C'est à tort que ce terme est substitué à Occasion dans tous ses emplois". Ainsi, on ne dira pas je me réjouis d'avoir l'opportunité de vous présenter ce fabuleux livre de lexicologie, mais je me réjouis d'avoir l'occasion de vous présenter ce fabuleux livre de lexicologie. L'Académie précise que l'on peut utiliser opportunité absolument, c'est-à-dire sans complément : saisir l'opportunité est correct, alors que saisir l'opportunité de faire quelque chose ne l'est pas. La nuance est fine mais juste.

     Ajoutons que l'emploi d'opportunité à toutes les sauces est dû à l'influence de l'anglais opportunity "occasion". Cela est déplorable mais non irréversible : sachons que, au lieu d'utiliser ce fourre-tout sémantique qu'est opportunité, on peut choisir le bon mot parmi tous les noms français à notre disposition : aubaine, chance, occasion, possibilité, etc. C'est d'ailleurs occasion qui est le nom dont le sens est équivalent à celui d'opportunité.

     Remarquons également qu'opportunité ne saurait remplacer occasion dans tous les contextes ; il serait tout à fait ridicule de dire j'ai acheté une voiture d'opportunité.

     Utiliser opportunité sans discernement conduit aussi à des ambiguïtés. Que doit-on comprendre dans une phrase comme je réfléchis à l'opportunité d'écrire un livre sur les anglicismes : pense-t-on à la possibilité qui se présente d'écrire ce livre ou à la pertinence de le faire ?

     Enfin, opportunités de carrière "perspectives de carrière" est une pure hérésie que l'Académie n'évoque même pas, et on ne peut que féliciter la docte institution d'ignorer ce calque de l'anglais career opportunities. On parlera, selon le contexte, de perspectives, de débouchés, de possibilités d'avancement, etc. C'est du vrai français, et c'est bien meilleur. De toute façon, utiliser des anglicismes nuit gravement à la santé lexicale.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg

 



03/11/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 131 autres membres