Françoise NORE

OUVRAGES


Ouvrage personnel : Le professeur des écoles est en surcharge pondérale

     Voilà environ une quarantaine d'années que ce que l'on appelle le politiquement correct a infiltré le vocabulaire français. Phénomène américain à l'origine, le politiquement correct a traversé l'océan Atlantique pour échouer sur nos rives et apporter avec lui le puritanisme américain qui a peur des mots.

     En effet, le politiquement correct est une façon de s'exprimer qui supprime des termes considérés comme étant trop crus ou dévalorisants et qui les remplace par d'autres mots jugés flatteurs, moins stigmatisants ou moins licencieux selon les cas ; il semblerait meilleur d'être en situation de demande d'emploi plutôt qu'au chômage. Les mots qui peuvent fâcher ou blesser sont donc bannis et, de ce fait, le politiquement correct, voile pudique sur les misères du monde, agit comme un véritable cache-sexe lexical.

     Cet ouvrage, Le professeur des écoles est en surcharge pondérale, sous-titré L'hypocrisie du politiquement correct, se propose d'analyser plusieurs mots ou expressions politiquement corrects utilisés de nos jours dans notre langue en proposant, pour chacun d'entre eux, une traduction en ce que l'auteur appelle français normal. Parfois sarcastique, souvent ironique, ce livre est un reflet du lexique artificiel qu'est le politiquement correct contemporain.

 

Cet ouvrage est disponible en suivant ce lien.

 

LIVRE - Politiquement correct - COUVERTURE.jpg


30/04/2016
0 Poster un commentaire

Morphologie dérivationnelle et diachronie

Cet ouvrage est la thèse de doctorat de Sciences de Langage que je soutins en mai 2008 à l'Université de Paris X - Nanterre. Où l'on explore l'argot des XVIe et XVIIe siècles, mais aussi des formes argotiques beaucoup plus contemporaines :

 

 

31iFAnS6EfL._SX331_BO1204203200_.jpg


09/10/2018
0 Poster un commentaire

Le professeur des écoles est en surcharge pondérale - Extrait

Voici quelques définitions extraites de l'ouvrage Le professeur des écoles est en surcharge pondérale :

 

Viticulteur
Représentant de la profession aujourd'hui disparue de vigneron et cousin du paysan qui s'est mué en agriculteur ou en exploitant agricole. Tous ces changements de noms améliorent très certainement le rendement des terres.

 

Plan social
Appellation scandaleuse : celui qui fait partie d'un licenciement collectif doit chercher en vain le côté social de la chose. Tu es viré, Camarade, mais c'est social. Ah bon.

 

Défavorisé
Personne qui n'a pas eu de chance puisqu'elle manque de faveur, apparemment. On en conclut qu'est pauvre celui qui n'a pas connu de bonnes occasions dans sa vie. De ce fait, être riche est donc un coup de veine. Le politiquement correct déforme non seulement les mots mais aussi les concepts et les idées.

 

Intervention chirurgicale
Doit faire moins peur que l'ancienne opération. Pose toutefois un problème : si l'on ne doit plus dire que l'on va se faire opérer, on ne peut toutefois pas affirmer que l'on s'apprête à se faire intervenir. Comme nous l'avons déjà dit, le politiquement correct n'est pas toujours, tant s'en faut, équivalent du grammaticalement incorrect.

 

Corps sans vie et corps inanimé
Euphémismes utilisés à la place de cadavre, mot jugé trop choquant par les médias. Rappelons que, dans les comptes rendus de la presse, un corps sans vie git généralement dans une mare de sang. Extase garantie si, encore plus fort, le corps sans vie est allongé dans une véritable mare de sang.


02/05/2016
4 Poster un commentaire

La malheureuse victime gisait dans une véritable mare de sang

     Parmi les sujets dont les Français adorent débattre, on compte celui des médias. Lancer une conversation sur ce thème est une promesse de discussions passionnées sans fin. Bien sûr, chacun a ses préférences pour s'informer, que ce soit par la télévision, la radio ou la presse écrite, voire par l'internet, mais tout le monde a son opinion sur cet univers car nous voulons tous, plus ou moins, savoir ce qu'il se passe à côté de chez nous, en France et dans le monde.

     Naturellement, l'information change tous les jours ou presque, et avec elle le contenu de ce que nous lisons ou entendons. Toutefois, qui n'a pas déjà ressenti cette impression de déjà-lu ou de déjà-entendu ? Et pourquoi a-t-on cette sensation ? La réponse à ces questions est simple ; il existe un certain nombre d'expressions toutes faites que les journalistes utilisent constamment : métaphores, euphémismes, clichés, périphrases, etc., qui envahissent leurs textes.

     Entre humour et ironie, ce livre présente un florilège de ces tournures connues de tous et compose à sa façon un journal virtuel : politique, faits divers, sports, météo, etc., toutes les rubriques traditionnelles des bulletins d'information sont passées au crible, pour le plus grand amusement de tous.

      Le lecteur pourra se procurer cet ouvrage en suivant ce lien.

 

 

 

LIVRE - La malheureuse victime gisait dans une véritable mare de sang - couverture.jpg


30/06/2016
2 Poster un commentaire

Vocabulaire du français contemporain

Voici notre ouvrage sur le vocabulaire, intitulé Vocabulaire du français contemporain et sous-titré avec des exemples effrontés et des commentaires insolents.

Ce livre de 478 pages traite des pièges du vocabulaire actuel : graphies, pléonasmes invisibles, noms à genre difficile, expressions malmenées, anglicismes déguisés, et de bien d'autres thèmes encore. Il comprend près de 1000 articles analysant individuellement mots et expressions, ainsi que 30 annexes. L'outil idéal pour tous ceux qui écrivent, pour leur travail ou pour leur plaisir.

Comme son sous-titre l'indique, le ton est parfois irrévérencieux car on apprend mieux en s'amusant. Mais il a été construit sur des fondations des plus solides.

Les articles présents dans la catégorie "Vocabulaire" de ce site sont extraits de cet ouvrage que l'on peut se procurer en suivant ce lien : Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents.

 

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg

 


16/12/2015
2 Poster un commentaire