Françoise NORE

Avoir l'air

     L'expression avoir l'air pose souvent de redoutables problèmes en ce qui concerne l'accord de l'adjectif qui suit air. Généralement, on fait la distinction suivante :

 

     –   lorsque air a le sens "apparence, mine, physionomie", l’adjectif est épithète et s’accorde avec air :

 

               Ma collègue a un air gracieux.

               Ces filles ont l’air niais de leur tante.

 

     –   lorsque avoir l’air est une locution figée qui peut être remplacée par sembler ou par paraître, l’adjectif qui suit air est attribut du sujet et s’accorde avec celui-ci. Cet accord est obligatoire lorsque le sujet est une chose ou un concept car les choses ne peuvent avoir de physionomie :

 

               La voisine a l’air méfiante.

               Mes frères ont l’air contents d'eux-mêmes.

               Ces prunes ont l’air bonnes.

 

     On notera la présence de l'article indéfini dans elle a un air gracieux, contrairement à la locution verbale avoir l'air "sembler", expression figée construite avec un article défini. Mais cette présence de l'article défini peut induire en erreur ; il convient donc de bien identifier le sens global de la phrase. En effet, un adjectif peut avoir différentes significations ; de ce fait, le choix de l'une ou l'autre structure indique de quel sens il s'agit, comme c'est le cas avec l'adjectif sérieux dans l'exemple qui suit :

 

               Léa a l'air sérieux, aujourd'hui (Léa affiche une physionomie grave inhabituelle).

               Ta secrétaire a l'air sérieuse (elle paraît fiable, on doit pouvoir compter sur elle).

 

     En outre, si l'adjectif qui suit air a un complément (nom, pronom ou proposition relative), on accorde obligatoirement ce complément avec air :

 

                Léa a l'air content de quelqu'un qui a gagné à l'Euromillions.

                Ma sœur a un air heureux que je ne lui vois que rarement.

 

     Remarquons que, dans ces exemples, avoir l'air ne peut commuter avec paraître ni sembler.

 

     Enfin, si air est comparé ou opposé à un autre nom, l'adjectif qui le suit s'accorde avec lui :

 

          Les chefs de service ont l'air content mais les idées troublées par le dernier bilan.

 

 

Cet article est extrait de l'ouvrage suivant :

 

Vocabulaire du français contemporain, avec des exemples effrontés et des commentaires insolents

 

 

livre   V O C A B U L A I R E   -   couverture.jpg



29/07/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres