Françoise NORE

Françoise NORE

D

De chez

          Née vers la fin du siècle précédent, cette formule qui se veut laudative continue, ça et là, de sévir : cette fille, c'est une bombe de chez bombe ! La tournure est vraisemblablement calquée sur la désignation des noms de parfums : Sent-Bon de chez Nébouché. Elle dénote toutefois un manque de vocabulaire assez consternant, puisqu’elle pourrait être remplacée par un adjectif, mais c’est ainsi.

 

Décalé

          Fourre-tout sémantique, largement utilisé dans les médias, surtout pour évoquer des créations artistiques : un style décalé, un ton décalé, une œuvre décalée. Remplace, selon les cas, anticonformiste, étonnant, inattendu. Ceux qui l’emploient ont le sentiment de maîtriser ce monde et de donner un avis autorisé en la matière.

 

Démentir

          Façon snob de nier. Très en vogue dans les rédactions et chez les hommes politiques, et d’une façon générale chez tous les adeptes de la langue de bois.

 

Détox

          Adjectif qui, accolé à un nom, qualifie un produit dont les effets magiques annihilent les conséquences parfois désastreuses de certains excès d’ordre alimentaire. Les marchands de ces mixtures censées apporter le bien-être font fortune, et les magazines pour dames regorgent de recettes détox. Mais, attention ! Il faut aimer ingurgiter des choses parfois inconnues, voire introuvables à la supérette du coin : graines de lin, spiruline, chou kale, graines de chia, jus de bouleau, la liste n’est bien sûr pas exhaustive. On notera que les produits aux noms exotiques semblent avoir des propriétés détox plus actives que les autres, on ne sait pourquoi. Sinon, en français, on peut dire purifiant, ça ne fait pas mal à la bouche de le prononcer.

 

Développement personnel

          Autre fourre-tout sémantique contemporain, qui comprend des activités aussi variées que la méditation, le sport, la psychologie, voire un certain ésotérisme new-age, pour ceux qui n’ont ni l’envie ni les moyens de faire le voyage de Katmandou, et puis c’est tout de même passé de mode. Le développement personnel est le nouvel outil censé aider dans la quête du graal. On pourrait parler d’épanouissement, mais ce nom est probablement trop désuet. Est-ce étonnant, cette expression se dit personnal development en anglais. Seules les mauvaises langues y verront un anglicisme.

 

Dirigeant d'entreprise

         Nous n'avons plus de patrons, ni même de chefs d'entreprise, mais des dirigeants d'entreprise. Seuls quelques cégétistes utilisent encore le terme de patron, ce qui prouve bien que ce nom est péjoratif : l’employer équivaut à se promener avec un couteau entre les dents, au moins.

 

Dispositif médical

          Lunettes, appareils auditifs, dentiers … Toute prothèse amovible qui permet de mieux vivre est un dispositif médical. De là à utiliser cette expression à tour de langue dans les publicités, il y a de la marge ; comme si le simple quidam ignorait qu'une paire de lunettes a un rapport avec la médecine. Mais attention : dispositif médical ne peut en aucun cas remplacer tout le temps les mots simples qu'il représente. Ainsi, il est déconseillé de dire que l'on doit s'acheter un nouveau dispositif médical de soleil. Trop, c'est trop. On se rappellera que dispositif signifie, pour les gens normaux, « façon dont sont disposées les pièces d'un appareil » ou « moyens disposés en vue d'une fin stratégique », dans le parler militaire. Rien à voir, donc, mais le parler de la publicité ne s’embarrasse pas de telles finesses.

 

Divers et variés

          Pléonasme déjà ancien et souvent tourné en dérision, mais encore utilisé le plus sérieusement du monde par certains, qui pensent avoir du vocabulaire. À la longue, c’est fatigant.

 

Doctorant

          Cousin riche du thésard, qui n’est qu’un étudiant pauvre vivant dans un trou de 8 m2 situé à un sixième étage sans ascenseur et se nourrissant de pâtes discount, tandis que le doctorant potasse ses cours dans la chambre qu’il occupe toujours chez ses parents, au deuxième étage avec ascenseur d’un immeuble haussmannien. Ne pas dire au doctorant que le verbe *doctorer n’existe pas ; ce qui compte, c’est de ne pas être confondu avec le plébéien thésard.

 

Donc

          Conjonction de coordination à la mode, qui sert de béquille au discours, à l’instar de bref, en fait, voilà, etc., tous mots et expressions vides de sens, utilisés pour articuler son propos. Ou, bien souvent, pour remplir un propos un peu creux.

 

Du coup

          Normalement, du coup s’emploie pour indiquer la simultanéité entre deux actions. Mais, cela, c’était avant. Aujourd’hui, du coup remplace de ce fait ou c’est pourquoi. N’évoquons même par conséquent, ovni lexical pour nombre de nos contemporains, qui seraient tentés de demander un décodeur s’ils venaient à le croiser. Il arrive même que du coup ne remplace rien du tout, et n’a de ce fait aucun sens. Tout comme donc, c’est un de ces mots-béquilles qui farcissent les phrases de certains, des mots sans signification mais qui peuvent être source d’ambiguïtés. Du coup, on ne comprend rien.

 

Du tout

          Comme oui a été remplacé par absolument, tout à fait, etc., non ne pouvait que subir le même sort : trop simple, trop court, il fallait trouver quelque chose. On utilise alors du tout, troncation de pas du tout. On notera que, souvent, l’emploi de du tout, prononcé sur un ton flûté, sous-entend que l'on trouve plutôt stupide la question de son interlocuteur.

 

 



07/02/2020
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 252 autres membres