Linguistique française

De gentilles gens très heureux

Le genre de gens

 

Il existe en français un nom qui a un seul sens mais un genre fluctuant. Il s'agit du nom gens, qui est masculin ou féminin selon la nature et l'emplacement des mots qui se rapportent à lui. Les règles qui gouvernent l'accord de ces mots sont assez complexes et nombreuses mais, heureusement, la première est simple ; les termes qui suivent gens sont toujours au masculin :

 

Ce sont des gens heureux avec lesquels nous avons bien ri.

 

En revanche, les mots qui précèdent immédiatement gens se mettent au féminin :

 

Toutes ces vieilles gens attendaient.

 

Mais si ces mots sont en apposition, ils doivent être au masculin :

 

Arrivés en autocar, les vieilles gens étaient fatigués.

 

La règle que nous venons d'énoncer s'applique aux adjectifs ayant une forme différente au masculin et au féminin : vieux et vieille, tout et toute, vrai et vraie, etc. Cependant, si l'adjectif qui précède gens a la même forme au masculin et au féminin (sympathique, agréable, etc.), on considère que cet adjectif est masculin, et les autres mots qui accompagnent cet adjectif sont aussi au masculin :

 

Quels braves gens ! Tous ces braves gens.

 

Dans tous les cas, quand gens est repris par un pronom personnel, celui-ci doit être au masculin :

 

Comme les vieilles gens étaient fatigués, ils se sont couchés tôt.

 

En l'absence d'adjectif épithète, gens est masculin :

 

Quels que soient ces gens, je m'occuperai d'eux.

Des gens sont venus pour te voir.

 

 

 

Gens dans quelques expressions

 

Notons aussi que gens entre dans la composition de quelques locutions figées : gens de lettres, gens de robe, gens d'Église, gens de loi, gens de guerre, gens d'épée, etc. Les adjectifs qui accompagnent ces locutions sont au masculin :

 

Il y avait de nombreux gens de lettres à ce cocktail.

 

Gens est aussi au masculin quand il a le sens de "domestique" ou de "personne faisant partie d'un même groupe" :

 

Tous nos gens sont sortis, ce soir.

 

On remarquera que l'expression jeunes gens est toujours au pluriel ; son singulier est jeune homme car jeunes gens est perçu comme étant seulement masculin. Et le pendant féminin de jeunes gens est jeunes filles.

 

 

Gens et les quantifiants

 

Par ailleurs, gens n'accepte pas n'importe quel quantifiant. Pendant longtemps, gens a pu être utilisé avec un nom de nombre : cinq gens sont venus voir Sa Majesté. Depuis le XVIIIe siècle, cette structure n'a plus cours. Certes, un nom de nombre peut précéder gens, mais à la condition qu'un adjectif ayant un sens moral ou dénotant l'âge soit inséré entre le nom de nombre et gens :

 

Il y avait là au moins vingt braves gens.

Cinq jeunes gens attendaient à l'entrée.

 

Les locutions de quantité qui peuvent précéder gens sont les suivantes : peu de, trop de, beaucoup de, nombre de, plein de, quantité de, tant de, tellement de, une foule de, une multitude de, la plupart des, la majorité des. On peut aussi dire bien des gens et tous les gens. Mais on ne peut dire *plusieurs gens ni *quelques gens. On constate que gens peut être précédé uniquement d'un adverbe ou d'une expression terminé par de et indiquant une quantité vague.

 

Enfin, les locutions comme une dizaine de gens ne sont pas acceptées par tous les grammairiens ; dans le doute, on remplacera gens par personnes : une dizaine de personnes.

 



14/11/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres