Françoise NORE

Françoise NORE

Jean Maillet, Les Face-à-face de l'Histoire

 

 

      Ancien professeur d’anglais, Jean Maillet est l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages, dont une majorité sur le français. Nombre de ses livres sont consacrés aux expressions de notre langue, mais aussi aux affronts que celle-ci peut subir, comme les anglicismes ou les barbarismes de toutes sortes. La linguistique n’est donc pas une discipline inconnue de notre auteur.

 

      Or, dans son dernier ouvrage intitulé Les Face-à-face de l’Histoire, J. Maillet se tourne vers un autre domaine, l’Histoire, et entreprend de décrire des rencontres, avérées ou vraisemblables, ayant eu lieu entre des personnages historiques, qu’il s’agisse de monarques, d’hommes politiques ou d’artistes. Qui dit rencontres dit conversations, et J. Maillet a eu l’idée d’imaginer et de mettre en scène ces échanges. On pourrait penser que cet exercice de style est chose facile, mais il n’en est rien, car l’auteur se doit non seulement de fournir des textes d’une véracité historique irréprochable mais aussi d’éviter l’écueil des anachronismes lexicaux : il serait en effet incongru d’entendre Voltaire évoquer la médiatisation de l’affaire Calas. Bien sûr, il n’en est rien, car Jean Maillet reste un redoutable – et efficace ! – pourfendeur des mauvais usages de notre langue.

 

      Cet ouvrage a donc un intérêt tout historique mais également littéraire et linguistique, car, pour les entretiens mettant en jeu des personnages français, Jean Maillet s’attache à rédiger des dialogues dont le ton et la forme sont le plus possible identiques à ce qu’était le français à l’époque des protagonistes. De ce fait, la syntaxe et le vocabulaire de l’échange entre Henri IV et le père Coton sont bien différents de ceux employés pour concevoir la conversation entre Victor Hugo et l’éditeur Albert Lacroix. De plus, Jean Maillet a poussé l’érudition jusqu’à écrire le dialogue entre Guillaume le Conquérant et Harold Goldwinson en anglo-normand, langue maternelle de Guillaume, ce qui est un tour de force notable. En outre, par la magie de ces tête-à-tête, le lecteur se glisse dans l’intimité de figures historiques qui peuvent sembler lointaines, images de livres d’école enfouies dans un passé révolu. On notera que l’auteur a inséré dans ses propres répliques des citations avérées, et qu’il a su le faire intelligemment : ces propos authentiques ne donnent pas l’impression d’une juxtaposition artificielle mais, tout au contraire, s’intègrent naturellement dans le mouvement des échanges verbaux.

 

      Si l’on est féru d’Histoire ou de linguistique, sans être nécessairement un spécialiste de l’une ou l’autre de ces disciplines, ou si l’on est tout simplement curieux, on prendra du plaisir à découvrir ces Face-à-face de l’Histoire ; à travers eux, on se sentira plus proche de personnages que l’on voit vivre, par-delà les décennies et les siècles, voire les millénaires, grâce à la magie de la création littéraire.

 

       Pour plus d'information sur cet ouvrage, cliquer sur la vignette ci-dessous :

 

 

CV_FACE_a_FACE_-_light.png



31/07/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres